Conseils sur la lutte contre le frelon asiatique

 

 

La conduite de protection d’un rucher avec une harpe électrique

- Protéger un rucher : c’est avant tout une stratégie spécifique pour votre rucher. Elle s’inscrit dans le temps  un seul piège électrique est suffisant pour protéger un rucher La protection d’un rucher nécessite aussi une tactique de piégeage.

- La stratégie de piégeage : c’est l’art de coordonner et de conduire dans le temps la lutte contre le frelon asiatique : où, quand, comment, avec qui, avec quoi.

- La tactique de l’apiculteur : c’est d’adapter l’organisation de la lutte contre le frelon asiatique en fonction des observations, des résultats, des moyens, des circonstances locales, et environnementales.

- La pression du frelon asiatique au rucher : elle est fonction du nombre de ruches, du nombre de nids de frelons dans l’environnement du rucher, de la météo, de la saison, de l’appétence des frelons aux ressources alimentaires sucrées et protéiques, du stade de développement du nid, de la présence d’eau et de cellulose dans l’environnement.

On considère que la pression du frelon asiatique au rucher est tolérable dès lors ou les d’abeilles butinent normalement, c’est à dire rentrent du pollen et du nectar dans la ruche et que les reines pondent des œufs.

- Deux modes de piégeage sont possibles : l’un Préventif en zone extérieure du rucher, il agit par diversion, l’autre curative à l’intérieur de la zone à protéger, il agit sur la trajectoire de déplacement du frelon.

- Le suivi du piégeage : il doit être régulier (au moins une fois par semaine)

- Les appâts sucrés : ils doivent être adaptés selon la saison et selon le mode d’utilisation (préventive ou curative)